Des méthodes de traitement par réflexologie étaient déjà connues et pratiquées il y a plusieurs milliers d'années en Inde, en Chine et en Egypte.

Le berceau de la réflexologie, se trouve très certainement en Egypte ancienne. On a effectivement retrouvé dans une tombe de Saqqarah
 
 
datant de 2500 ans avant JC, un bas-relief représentant deux hommes en soignant deux autres, par un massage des pieds pour l'un, un massage des mains pour l'autre.
   
 

Il est intéressant de constater que cette méthode thérapeutique est appliquée ensuite à diverses périodes et dans différentes zones géographiques. D’après l’institut de papyrus au Caire, les hiéroglyphes signifient : “Ne me fais pas mal”, sur quoi le praticien répond : “Je ferai en sorte que tu me remercies”.
 
 
 
       
En 1913, le Docteur William Fitzgerald, un chirurgien américain spécialiste du nez et de l'oreille, introduisit cette méthode thérapeutique en occident. Il avait remarqué que des pressions exercées sur certaines parties du corps humain induisaient un effet anesthésique sur des zones ou des organes précis. Il a développé sa théorie, et a divisé le corps en 10 lignes longitudinales imaginaires, 5 de chaque côté, qui s’étendent du sommet du crâne à l’extrémité des orteils.

Dans les années 1930, une thérapeute, Eunice Ingham, développa et affina la théorie des zones réflexes. Elle observa qu'une congestion ou une tension présente sur le pied reflétait une congestion ou une tension à un autre endroit du corps. Elle expérimenta que la stimulation manuelle de ces zones du pied, en particulier avec le pouce, donnait les meilleurs résultats. Ainsi, traiter les gros orteils induit un effet dans la tête, et traiter le pied dans son ensemble induit un effet relaxant et thérapeutique sur le corps entier.
 
   
Marie José Comblet - Réflexologue - copyright © 2008 - mentions légales                                                        réalisation : davidpilette.com